Mbuji-Mayi: une malnutrition aigue sévit à Bipemba

Le siège de la Minière de Bakwanga (Miba) à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Photo Okapi.

La zone de santé de Nzaba dans la commune de Bipemba à Mbuji-Mayi fait face un taux très élevé de la malnutrition infantile. Cette situation serait due à la rupture, par le Programme alimentaire mondial (Pam), de l’appui aux «activités de réhabilitation nutritionnelle»  dans cette zone de santé. Les autorités sanitaires provinciales, quant à elles, appellent les parents à s’adonner aux activités agricoles.

Environ 18% des enfants de 6 à 59 mois sont frappés de malnutrition aigue dans la zone de sante urbaine de Nzaba. L’administrateur gestionnaire de la zone de santé de Nzaba attribue cette situation à la pauvreté:

«Nous avons un sérieux problème : nous avons les enfants de 6 à 59 mois qui sont au nombre de 47 760.  Et il y a 17,6% de ces enfants qui sont malnutris. Il y a malnutrition globale, malnutrition sévère. Et 80% de la population [estimée à 280 000 habitants est constituée] des creuseurs artisanaux de diamant. Donc, il y a la pauvreté.»

Pour sa part, le ministre provincial de la santé vient de boucler une tournée à travers toutes les zones de santé de la ville de Mbuji-Mayi. Il exhorte les parents de la zone de santé de Nzaba à s’adonner à l’agriculture et à ne pas se limiter à attendre l’aide qui pourrait leur être distribuée.

Il y a plus d’une année, les «activités de réhabilitation nutritionnelle » ne sont pas soutenues dans cette zone de santé. Le partenaire Pam a arrêté ses interventions, à la suite d’un cas de détournement d’intrants qui étaient destinés à deux aires de santé de la commune de Bipemba.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner