Afrique du Sud : Nelson Mandela inhumé dans son village, Qunu

Le héros de la lutte contre la ségrégation raciale Nelson Mandela est mort jeudi 5 novembre à Johannesburg. Ph. Droits tiers.

L’ancien président de la République Sud africaine, Nelson Mandela a été inhumé dimanche 15 décembre au village de Qunu où il a passé une partie de son enfance. L’enterrement a eu lieu lors d’une cérémonie strictement réservée à ses proches. Bien avant, plus de quatre milles personnes lui ont rendu un dernier hommage officiel à l’intérieur de sa propriété dans ce même village.

Le héros de la lutte contre l’apartheid a été enterré à côté de trois de ses enfants et de sa mère.

L’inhumation de l’ancien président met fin à dix jours de deuil décrétés par le président Sud africain, Jacob Zuma.

Devant le cercueil de Nelson Mandela, le président Sud Africain Jacob Zuma a rappelé combien le pays devait au défunt.

« Et aujourd’hui plus que jamais nous devons l’écouter. Ses paroles sont souvent comme des versets de la Bible » a-t-il déclaré.

Les Sud africains ont suivi la cérémonie du dernier hommage à Mandela, en direct grâce à des écrans géants placés dans des stades. Pour eux, il s’agit d’une ère « après Mandela » qui commence pour l’Afrique du Sud, selon les sources locales.

Le premier président noir d’Afrique du Sud était décédé le 5 décembre à 95 ans, entouré de sa famille. En annonçant sa mort, le président Sud africain, Jacob Zuma l’avait présenté comme le plus grand fils du pays.

 

Goma : « nos politiciens doivent suivre l’exemple de Mandela », selon l’Association des volontaires du Congo

 

« Nos politiciens doivent suivre l’exemple de Mandela ». C’est ce qu’a déclaré le président de l’Association des volontaires du Congo (Asvoco), Dufina TABU dimanche 15 décembre à Goma , lors d’un culte d’action de grâce organisé par son ONGDH en hommage au prix nobel de la paix.

Dufina Tabu a appelé les autorités congolaises à suivre l’exemple de Mandela qui a longtemps  milité pour l’égalité de toutes les races humaines et le respect des droit de l’homme, en laissant de côté toute forme d’égoïsme.

L’Asvoco a aussi dénoncé les cas de violation des droits de l’homme au Nord-Kivu, entretenus par certains hommes armés et politiciens, selon l’association.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires