Province Orientale: la société civile dénonce l’arrivée des Mbororo à Kpaika et Duru

Des éleveurs Mbororo. Photo Teseum

La société civile de Dungu dénonce l’envahissement des localités de Kpaika et Duru (Province Orientale) par des éleveurs Mbororos armés. L’arrivée de ces éleveurs contraint les populations locales à réduire leurs mouvements vers la brousse où elles cultivent des champs et font la chasse.

Les paysans craignent de faire attaquer par les éleveurs dont la présence est signalée dans la région depuis deux mois.

A en croire des sources de la société civile, ces éleveurs, très agressifs, chassent les paysans de leurs terres de culture pour faire paître leur bétail.

L’administrateur du territoire de Dungu, Edmond Lukakau, reconnaît les faits. Il affirme que les autorités administratives, coutumières, la Monusco et les agences des Nations unies travaillent ensemble pour arrêter la progression des Mbororo.

Il souhaite que ces éleveurs soient ramenés à la frontière dans le respect des droits humains afin qu’ils rentrent chez eux.

Les Mbororo sont des éleveurs nomades armés qui viennent de la Centrafrique, du Niger, du Tchad, du Soudan, de l’Ethiopie et de l’Erythrée à la recherche des pâturages.

Il y a plus d’une année, le ministre congolais de l’Intérieur avait ordonné aux FARDC d’arrêter les opérations de refoulement des Mbororos, exhortant les populations locales du territoire d’Ango à une cohabitation pacifique avec les Mbororo.

Richard Muyej avait promis que le gouvernement central allait prendre des mesures au sujet de la présence de ces éleveurs dans la Province Orientale. Ces mesures n’ont toujours pas été prises.

La cohabitation entre les populations locales et les éleveurs Mbororo est difficile. Après le passage du bétail des Mbororos, les champs des paysans sont dévastés, les sources d’eau polluées et les routes d’accès aux champs bloquées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner