Assassinat du colonel Mamadou Ndala : deux suspects arrêtés à Beni

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23, samedi 26 octobre 2013 à Kibumba.

Deux suspects du meurtre du colonel Mamadou Ndala, commandant du 42è bataillon de l’Unité de réaction rapide des commandos des FARDC, ont été arrêtés le samedi 4 janvier à Beni-ville (Nord-Kivu). L’un des responsables du premier secteur des FARDC basées à Beni a confirmé cette information dans un entretien à Radio Okapi. Parmi les suspects, des sources sécuritaires citent les noms d’un responsable du bataillon des FARDC à Beni-ville et un de ses gardes du corps.

Pour des raisons d’enquête, l’officier militaire suspecté a été placé en résidence surveillée tandis que son garde du corps serait déjà arrêté. L’équipe d’enquêteurs aurait trouvé un téléphone portable dans le périmètre où a été assassiné le colonel Ndala. Ce téléphone appartiendrait à ce garde du corps, suspecté de faire partie du groupe d’assaillants qui ont tiré une roquette sur la jeep du colonel Mamadou Ndala.

Mais un responsable du premier secteur des FARDC basées à Beni estime qu’il est encore très tôt pour affirmer que les deux suspects arrêtés sont les auteurs de l’attaque contre le colonel Ndala.

Les enquêteurs continuent à travailler pour élucider cette affaire et établir toutes les responsabilités dans le meurtre du commandant du 42è bataillon des commandos des unités de réaction rapide de l’armée congolaise, assassiné le jeudi 2 janvier dernier près de Beni.

Cet officier des FARDC qui s’est récemment illustré lors des victoires de l’armée congolaise contre les rebelles du M23 doit être inhumé le lundi 6 janvier à Kinshasa.

Le colonel Mamadou Ndala était en première ligne lors des opérations des militaires congolais qui ont défait cette rébellion en novembre dernier. L’annonce de sa mort a jeté dans la consternation les habitants de plusieurs villes du Nord-Kivu notamment à Goma, où il était très apprécié.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner