Le père De la Kethule dénonce un trafic d’enfants en provenance du Bandundu

Enfant africain. Photo kobason.spaces.live.com

Le père Henri De la Kethule, membre de la congrégation des Jésuites, dénonce un «gigantesque» trafic d’enfants organisé depuis 9 mois entre Kikwit, dans le Bandundu, et Kinshasa. Selon le prélat catholique, les auteurs de ce trafic persuadent les parents de ces enfants de les leur confier, prétextant les conduire dans un orphelinat créé par le père Henri, avant de les vendre aux plus offrants. Il appelle les autorités congolaises à intervenir pour mettre fin à ce trafic odieux dont les auteurs, selon lui, sont bien connus.

«Ces gens font valoir que ces enfants qui partent à Kinshasa vont être dans des conditions extraordinaires. On prend deux enfants à la fois pour que ces enfants, qu’on enlève à leurs familles, ne se sentent pas tout à coup perdus. Ils seront ensemble. Et on dit par exemple que le père Henri de Kethule, qu’on sait très bien être à Kinshasa, a ouvert un orphelinat et qu’il va payer les frais scolaires», a-t-il expliqué.

Selon le père Henri, ces trafiquants profitent de sa notoriété à Kikwit, où il a longtemps œuvré, pour obtenir la confiance de ces familles.

Il appelle l’agence nationale des renseignements (ANR) ainsi que les autorités compétentes à ouvrir une enquête sur cette affaire, afin non seulement de mettre fin à ce trafic, mais surtout de protéger les enfants.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Les autorités appelées à s’impliquer dans la lutte contre le trafic d’êtres humains en RDC

Une ONG dénonce un trafic d’êtres humains entre la RDC et le Liban

RDC : une dizaine d’enfants échappe à un réseau de trafic d’êtres humains

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner