Katanga : la Radio communautaire de Manono fermée pour « incitation à la révolte »

Antennes de télécommunication

Le chef de service de communication du district de Tanganyika a fermé la Radio communautaire de Manono (RCM) qu’il accuse d’inciter « les enseignants à la révolte ». Ces derniers sont en grève depuis quatre jours pour réclamer leur salaire du mois d’août dernier. L’administrateur du territoire de Manono a été instruit d’appliquer cette mesure qui surprend les responsables de RCM.

Le chef de service de communication de Tanganyika affirme dans sa décision que la radio avait servi de canal pour véhiculer un message incitant les enseignants à la révolte mercredi 7 janvier à 20 heures locales, sans plus de détails. Aucune précision n’est par ailleurs fournie sur la durée de fermeture de cette radio.

De son côté, le directeur de la RCM annonce que le chef de programme de la radio a été arrêté par la police jeudi vers 15 heures. Sylvain Kasongo estime en outre que sa radio respectait la ligne éditoriale telle que prévue dans le cahier des charges des radios communautaires.

 Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner