RDC: Martin Kobler appelle les groupes armés au désarmement volontaire

Conférence de presse de l’Onu le 28/08/2013 à Kinshasa, animée par le patron de la Monusco, Martin Kobler. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, a appelé vendredi 10 janvier, les chefs des différents groupes armés actifs dans ce pays à déposer volontairement leurs armes. Les Nations unies préfèrent un désarmement volontaire à l’usage de la force, a-t-il précisé.

«Nous ne voulons pas combattre, nous voulons plutôt la démobilisation et le désarmement volontaires des groupes armés », a déclaré le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC au cours du magazine Paroles aux Auditeurs de Radio Okapi.

Parmi les chefs miliciens,  Martin Kobler a cité notamment Cobra Matata, leader de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (Province Orientale), et Ntabo Ntaberizi, alias Cheka, de Nduma Defense of Congo (NDC) opérant dans la Nord-Kivu:

«Vous Monsieur Cobra Matata, vous Monsieur Cheka, vous devez vous désarmer sans condition [...] Mais, si vous ne vous démobilisez pas volontairement, on est prêt à utiliser la force. C’est ça notre stratégie

A la question de savoir si la Monusco collaborait sur le terrain les leaders d’opinion pour résoudre cette question de groupes armés, Martin Kobler a répondu:

«Avant-hier, j’étais à Goma et j’ai rencontré au début de cette année la société civile à Goma. Je le fais partout, parce que c’est très important d’inclure la société civile mais aussi les maires et les responsables des villages [dans la lutte contre les groupes armés]

Quatre jours après son entrée en fonction, Martin Kobler avait déjà promis de s’occuper « des problèmes du Kivu, de Goma et des groupes armés avec toute [sa] vigueur». Il avait fait cette déclaration lors de sa première visite au Nord-Kivu le 17 août dernier.

Après la défaite en novembre dernier de la rébellion du M23 au Nord-Kivu, au terme d’une offensive des FARDC appuyée par la Monusco, les autorités congolaises et les Nations unies ont annoncé leur détermination à neutraliser tous les groupes armés qui refusent de désarmer.

C’est dans ce cadre que la brigade d’interventions de la Monusco a lancé depuis le lundi 9 décembre des opérations offensives contre les rebelles rwandais des FDLR dans la région de Kalembe à quelques centaines de kilomètres au nord de Goma (Nord-Kivu). La traque des rebelles ougandais des ADF/Nalu est en cours de préparation, selon les autorités militaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner