Katanga : 4 villages incendiés par des Maï-Maï à Pweto

Scène du villqge de Pweto, à la frontière avec la Zambie, au Katanga, 2007.

Quatre villages ont été incendiés le 6 janvier dernier par des Maï-Maï à Kizabi, dans le territoire de Pweto, au Katanga. Selon un notable qui a requis l’anonymat, l’insécurité est toujours grandissante dans les localités de Masaili, Selemena, Shipenka et Kapeta. D’après lui, près de six cents personnes sont sans abri. Il plaide pour l’implication des autorités pour venir en aide aux personnes sinistrées.

«Mon groupement n’est pas calme. Les personnes qui sont venues attaquer, [ce sont] des Maï-Maï qui vivaient auparavant à Kizabi et qui ont fuit vers la localité de Lububa dans le groupement de Kasama», a-t-il déclaré.

Ce notable de Kizabi appelle les autorités provinciales à restaurer la sécurité dans ce groupement.

«Ils ont incendié beaucoup de maisons. Jusqu’aujourd’hui, la population n’a pas d’abri. Plus ou moins six cents personnes sont en brousse. Je demande aux autorités de faire tout ce qu’il faut pour que le calme revienne dans mon groupement, afin que moi aussi je puisse y rentrer».

Il y a six jours, de violents affrontements ont opposé les FARDC aux combattants Mai-Mai dans le territoire de Pweto.

Mardi 8 janvier, dans l’après-midi, des tirs ont aussi été entendus à Kapitolo, Kibowa et Emana, trois villages du même territoire.

Des sources de la société civile de Pweto indiquent que tous ces villages se sont vidés de leur population. La plupart des déplacés ont trouvé refuge dans des camps de pêche au bord du lac Moero.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Affrontements entre FARDC et Maï-Maï à Kipushi et Pweto au Katanga

Katanga : 2 miliciens tués dans les combats entre FARDC et Maï-Maï à Kipushi et Pweto

Mitwaba : plus de 34 000 déplacés souhaitent regagner leurs villages d’origine

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner