RDC: 7 000 nouveaux policiers recrutés

Cérémonie d’échange des voeux entre le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise Le Général Charles BISENGIMANA et les policiers (Kinshasa/RDC), Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Environ 7 000 nouveaux policiers ont été recrutés à travers le pays, a indiqué samedi 11 janvier le nouveau commissaire général de PNC, le général Charles Bisengimana. Il affirme que ce recrutement fait partie de stratégies pour lutter contre l’insécurité dans le pays. A Kinshasa, c’est plus de 2 000 policiers qui ont été recrutés, et 500 autres dans chaque province. Le chef de la police demande au gouvernement d’investir dans l’équipement de ces nouvelles unités afin de leur permettre de remplir convenablement leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens.

«Nous sommes entrain de recruter à Kinshasa plus de 2 000 personnes. Nous en formerons d’abord 1 000, et 500 personnes dans chacune des autres provinces. Elles sont recrutées. Ce qui nous manque, c’est le budget», a-t-il expliqué.

Charles Bisengimana rappelle que c’est au gouvernement qu’il revient de donner à la police les moyens de sécuriser la population.

«Quelle que soit leur niveau de formation, si les policiers ne sont pas équipés, ils ne sauront pas faire grand-chose», a-t-il affirmé.

Le chef de la police congolaise, qui a officiellement pris ses fonctions vendredi, parle d’un processus qui a commencé avec la reforme de la police et qui s’est poursuivi avec la formation d’unités de police de proximité, d’abord dans quatre provinces Kinshasa, soient le Bas-Congo, le Sud-Kivu, le Kasaï-Occidental et le district de l’Ituri, en Province Orientale.

Charles Bisengima annonce la formation prochaine de ces unités de proximité notamment à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu.

A l’occasion de la prise de fonction du nouveau chef de la police nationale, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez lui avait notamment demandé de «faire appliquer et exercer toute les dispositions légales relatives aux missions dévolues à la police nationale et de soumettre au ministre de la Justice un rapport mensuel sur l’évolution de la criminalité et les droits de l’homme».

Avant sa nomination, Charles Bisengima assurait l’intérim à ce poste depuis 2010 suite à la suspension du général John Numbi, mis en cause dans l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: le nouveau commissaire général de la police a pris ses fonctions

Richard Muyej explique les nouvelles mises en place au sein de la police nationale

RDC: le ministre Muyej explique les missions de nouveaux responsables de la police

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (43)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (22)
Linafoot (20)
Opposition (18)