Le Nord-Kivu et la Province Orientale veulent atteindre 30 millions USD de recettes mensuelles

Centre ville de Kisangani

Les régies financières opérant en Province Orientale et au Nord-Kivu doivent produire au moins trente millions de dollars américains par mois pour cette année 2014. C’est le souhait des gouverneurs de ces provinces, Julien Paluku et Jean Bamanisa, exprimé à l’issue de la réunion qu’ils ont eue mardi 14 janvier à Kisangani.

Pour arriver à cet objectif, Julien Paluku compte sur la sécurisation des frontières Kasindi, Mahagi, Aru et Kasengi entre le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et la Province Orientale afin de lutter contre la corruption, la fraude et le détournement des deniers publics. En 2013, les deux provinces ne produisaient que neuf millions de dollars américains à travers les trois régies financières : la Direction générale des douanes et assises (DGDA), la Direction générale des impôts (DGI) et la direction générale des recettes domaniales, judiciaires et de participation (DGRAD).

Julien Paluku estime que ces productions mensuelles sont insuffisantes.

« Nous nous sommes dit que nous devons atteindre un objectif de 15 millions de dollars pour que nos deux provinces produisent minimum 30 millions de dollars et c’est de cette manière que nous pourrions demander au pouvoir central de nous assigner une rétrocession  qui soit proportionnelle à notre production », a-t-il déclaré.

Pour  le gouverneur du Nord Kivu, le manque de contrôle dans les frontières entre les trois provinces sont à la base de ce manque à gagner important pour l’Etat.

« Nous avons convenu pour que nous puissions rapidement attaquer le taureau par les cornes. Nous allons convoquer une réunion au niveau ministériel pour que nos ministres des finances et de l’environnement se retrouvent et qu’ils préparent un Protocole d’accord  qui sera signé entre ces provinces de manière à mettre en œuvre cette série de mesures que nous avons arrêtées ensemble », a affirmé Julien Paluku.

Il a expliqué que la fraude fiscale s’opérait surtout dans les frontières entre Kasindi et Mahagi.

« les opérateurs qui fuient le dédouanement à Kasindi vont vers  Mahagi , ça devient un jeu de ping pong et c’est l’Etat congolais qui perd suffisamment des moyens », a ajouté Julien Paluku.

La RDC a perdu plus 3 milliards USD à la DGDA au Katanga, selon un rapport sur les pertes des recettes dues au trésor public, présenté mardi 14 janvier à Kinshasa par la coalition « Publiez ce que vous payez à la RDC » et les ONG de la société civile. Ce rapport  résulte d’une mission d’enquête dépêchée à Lubumbashi dans cette régie financière par le parquet général de la république.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner