Nord Kivu : Les FARDC entament les opérations militaires contre les ADF/Nalu

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont débuté jeudi 16 janvier les opérations militaires de désarmement des rebelles ougandais de l’ADF/ Nalu dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). L’information est livrée cet avant-midi à Radio Okapi par le porte-parole de l’armée au Nord Kivu, le colonel Olivier Hamuli. Un militaire a tué et une personne a été libérée.

Les premiers combats entre l’armée congolaise et les rebelles ADF/Nalu ont eu lieu à hauteur de la cité d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni.

« Nous avons débuté et nos troupes sont déjà en profondeur. Nous sommes déjà à l’avancée a partir de l’axe Mbau, nous allons en découdre et dans quelques jours vous ne parlerez plus jamais des ADF Nalu », a affirmé le colonel Olivier Hamuli.

L’armée a déjà libéré un civil parmi les otages du groupe armé ADF/Nalu, a indiqué le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu.

« Nous avons pu d’ailleurs libérer un otage après le village d’Oicha là-bas et nous avons malheureusement perdu aussi un militaire », a précisé l’officier supérieur.

Il a appelé tous les Congolais qui sont dans les rangs des ADF/ Nalu à déposer les armes.

« Nous sommes là pour sécuriser la population, nous sommes là pour mettre hors d’état de nuire tous les aventuriers qui ont longtemps perturbé la paix au Nord Kivu. Les rebelles ADF/Nalu, comme vous le savez, pour la plupart il y a des Congolais qui sont avec eux. C’est particulièrement un message que je lance et que la 8e région militaire lance à ces Congolais la », a-t-il ajouté.

Le colonel Olivier Hamuli considère les Congolais qui sont dans les rangs des ADF/Nalu comme des brebis égarées.

« Ils vont encore bénéficier de la clémence de leur pays. Ils peuvent encore se désolidariser carrément, parce que, ceux qui sont étrangers, ils doivent être rapatriés chez eux. S’ils ne veulent pas, nous allons le faire par la force », a-t-il ajouté.

Martin Kobler, le patron de la Monusco, avait réaffirmé, mardi 7 janvier, l’engagement de la Mission onusienne à neutraliser tous les groupes armés actifs dans le territoire de Beni, dont les rebelles ougandais des ADF/Nalu.

Mercredi 25 décembre dernier, les FARDC avaient repris le contrôle de la localité de Kamango, à environ 90 kilomètres au nord-est de la ville de Beni (Nord-Kivu), en délogeant ces rebelles qui l’occupaient depuis la veille.

Le groupe rebelle de l’ADF/Nalu s’illustre dans la province par des exactions contre des populations civiles. Entre fin décembre et début janvier, ils ont exécuté une quarantaine de civils.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Le député Mirindi a retiré sa proposition de loi portant organisation et fonctionnement du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA), estimant qu’il est déjà tard de l’examiner à trois mois de la fin du délai imparti par l’accord de la Saint Sylvestre. Selon vous :

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ceni (115)
Elections (80)
Police (50)
FARDC (48)
Monusco (39)
Kasaï (38)
CNSA (37)
Kananga (36)
élection (35)
Kinshasa (33)
Grève (27)
gouverneur (25)
Léopards (25)
Onu (23)
Beni (21)