Nord-Kivu: des casques bleus de la brigade d’intervention de l’Onu déployés à Kamango

Des militaires tanzaniens de la Brigade d’intervention de la Monusco lors de leur arrivée à Goma (Photo Clara Padovan)

Des casques bleus de la brigade d’intervention de l’Onu sont déployés à Kamango, à 90 km de la ville de Beni, depuis ce vendredi 31 janvier pour appuyer les militaires congolais dans l’opération de désarmement des rebelles ougandais de l’ADF. « Je voulais annoncer qu’aujourd’hui, la Monusco vient de déployer à Kamango les éléments de la brigade d’intervention de l’Onu pour appuyer les FARDC », a déclaré Jacob Mogeni, chef du bureau de la Monusco à Beni.

L’armée congolaise a lancé le jeudi 16 janvier dernier une opération pour désarmer ces combattants ougandais coupables de plusieurs exactions contre les populations civiles dans le territoire de Beni.

Lire à ce sujet : « Nord Kivu : Les FARDC entament les opérations militaires contre les ADF/Nalu »

Jacob Mogeni a affirmé que depuis le début de cette opération la mission onusienne soutient les Forces armées de la RDC (FARDC).

« Depuis le début, la Monusco travaille avec les FARDC. Elle donne aux FARDC la logistique, la nourriture et évacue les militaires blessés », a-t-il indiqué.

« En plus, a ajouté le chef du bureau de la Monusco à Beni, il y a d’autres planifications avec les FARDC qui se font et ces planifications seront appuyées par la Monusco pour restaurer la paix en RDC. Le problème que nous avons ici, c’est celui des ADF. C’est l’ADF qui troublait la quiétude de la population. Et maintenant que le gouvernement a décidé de mener cette opération militaire, nous allons l’appuyer pour mettre fin à ce problème ».

Selon Jacob Mogeni, le déploiement de ces casques bleus à Kamango est un signe de la détermination de la Monusco d’appuyer les FARDC pour neutraliser les rebelles ougandais de l’ADF et d’autres  groupes armés actifs dans le territoire de Beni.

Ce déploiement intervient au lendemain des combats qui ont opposé les rebelles ougandais aux FARDC. Trente-deux combattants de l’ADF ont été tués. Du côté de l’armée, un militaire a été tué et trois autres blessés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner