RDC : les transporteurs fluviaux menacent de grever suite aux tracasseries dans les ports

Ville Portuaire de Matadi. Ph Don John Bompengo

Les transporteurs fluviaux réunis au sein de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) dénoncent les multiples tracasseries dans les ports de la RDC. Le président de cette corporation, Didier Mukoma, a prévenu vendredi 31 janvier qu’après plusieurs correspondances adressées aux différentes autorités et qui sont restées sans suite, ces armateurs menacent de déclencher un mouvement de grève d’ici à la semaine prochaine.

«Nous avons une réunion d’évaluation mardi prochain. C’est à partir de mardi que nous allons donner la date précise sur la cessation des activités dans le secteur de transport fluvial en République Démocratique du Congo», a-t-il annoncé.

Didier Mukoma explique que cette grève aura pour conséquence la fermeture de tous les ports et le stationnement de tous les bateaux, et qu’il n’y aura pas de déchargement, ni d’embarquement et donc, aucune navigation.

«Nous avons plus de 35 services dans les ports et plus de 140 taxes. Il ya des taxes légales et les taxes illégales. Il y en a aussi ceux pour lesquels les services ne sont pas rendus telle que la taxe de navigation, c’est une taxe que nous payons régulièrement mais le service n’est pas suivi par la régie des voies fluviales», a-t-il fait remarquer.

En 2012, le premier ministre Augustin Matata Ponyo avait pris une série de décisions visant à lutter contre la fraude, notamment au port de Matadi au Bas-Congo, la frontière réputée la plus chère du monde.

Parmi ces mesures, la suppression de certaines taxes illégales, la mise en place d’un ordre opérationnel devant faire respecter le décret présidentiel de 2002 fixant à quatre le nombre des services devant opérer aux différents postes frontaliers et la radiation des agences en douanes inciviques opérant en RDC.

Malgré cette série de décisions du gouvernement congolais, on continue de constater une multiplicité de services et des taxes illégales dans les ports du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Bas-Congo: ralentissement des activités économiques aux ports de Matadi et de Boma

Multiplicité des services et des taxes illégales dans les ports de Matadi et Boma

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner