Mbandaka : les prisonniers dénoncent leurs mauvaises conditions carcérales

La prison de Luzumu, 20 janvier 2011.

Une vive tension était perceptible jeudi 6 février à la prison centrale de Mbandaka (Equateur). Les détenus -plus de deux cents- ont cassé les portes de la prison et ont réussi à prendre en otage le directeur de cette maison carcérale. Ils revendiquent contre les mauvaises conditions de détention et le retard de traitement de leur dossier par la justice.

Les pensionnaires de cette prison disent qu’ils n’ont pas de nourriture, pas d’eau potable. Ils ne bénéficient pas non plus des soins médicaux et manquent d’installations hygiéniques. La plupart d’entre eux dorment au sol.

Ils revendiquent aussi contre le retard dans le traitement par la justice de leurs dossiers.

La plupart des détenus totalisent trois ans voire plus sans jugement, déplorent-ils.

Pour manifester leur colère, ils ont cassé les portes avant de prendre en otage le directeur de la prison. Certains détenus ont déféqué et appliqué leurs excréments sur leurs corps avant de se déshabiller complètement.

Le Ministre provincial de la justice qui est descendu sur le  lieu n’a pas réussi à les convaincre. Dans ce désordre, certains ont tenté de s’évader de la prison.

Il a indiqué que c’est depuis novembre 2013 que la prison centrale de Mbandaka n’est plus subventionné, soulignant que cette situation nécessite l’attention des autorités au niveau national et provincial.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner