Lubumbashi : les policiers de circulation routière accusés de rançonner les transporteurs

Un roulage sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa, 2006.

Les chauffeurs de taxi et taxi-bus de Lubumbashi (Katanga) accusent les policiers chargés de réguler la circulation routière de les rançonner. Ces chauffeurs ont exprimé leurs ras-le-bol au micro de radio Okapi dimanche 9 février. La Police de circulation routière (PCR) leur impose des amendes, injustifiées selon eux, allant de 100 à 150 000 FC (entre 110 et 163 dollars américains) sans leur remettre de quittance en retour. Ces chauffeurs sollicitent l’implication des autorités pour mettre fin à cette situation. Le commandant de la brigade de PCR au Katanga parle, pour sa part, de cas isolés.

Les chauffeurs accusent les policiers de ne viser que l’argent sans faire leur travail de régulation de la circulation dans la ville.

Dès la matinée, affirment-ils, les agents de la police interceptent des véhicules qu’ils conduisent devant leur bureau central. Peu importe que le conducteur détienne tous les documents de bord, il est sommé de payer une forte amende avant de retirer son véhicule de la fourrière.

Les chauffeurs accusent même ces policiers d’inventer des infractions dans le but de leur soutirer de l’argent et constituer le «rapport journalier» qu’ils doivent présenter à leurs supérieurs.

«Ils exigent quotidiennement de l’argent qu’ils appellent «rapport». Et si tu oses ne pas donner ce rapport, il te garde rancune. Il y a aussi les éléments du bureau 2 de la PCR qui nous tracassent sérieusement et même nous maltraitent», témoigne un conducteur.

Pour le commandant de la police de circulation routière de la ville de Lubumbashi, le commissaire supérieur Ildephonse Kaniki, ces cas de tracasseries sont des cas isolés. Il rappelle que le rôle de la PCR est de sécuriser les usages de la route.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa: des maraichères dénoncent des tracasseries policières à Kingabwa

Lubumbashi : la brigade anti-fraude du gouvernorat accusée de tracasserie douanière

Province Orientale: les forces de l’ordre continuent de rançonner sur la route Bunia-Luna

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner