Kinshasa: plus que 3 jours aux églises et bars pour arrêter leur pollution sonore

L’ambiance au centre d’affaire de Kinshasa, capitale de la RDC le 27/11/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A partir de lundi 17 février, église, bar et toute autre entité produisant du tapage nocturne et diurne s’exposera aux sanctions de l’autorité urbaine. Ce délai avait été fixé le 31 janvier dernier par le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta. Il avait réuni à ce sujet une cinquantaine de responsables des églises évangéliques qui sont parmi les meilleurs pollueurs sonores dans la capitale de la RDC.

«J’aurais voulu que cette loi puisse parler aussi des heures qui autorisent aux églises du réveil de prier librement sans inquiétude. Nous sommes d’accord avec la loi, nous sommes d’accord de la vulgariser, mais elle doit avoir des mesures d’applications qui soient correctes et qu’elles ne puissent pas être discriminatoires», affirme le révérend Bravo Jacques Martin Yoka, secrétaire général de la plate-forme Église du réveil du Congo (ERC).

Il a instruit les églises membres de l’ERC d’arrêter d’utiliser les hauts parleurs pour ne pas troubler la quiétude des voisins. Si certaines églises évangéliques à forte affluence des fidèles se voient dans l’obligation de recourir à un matériel de sonorisation pour amplifier le volume de la voix du prédicateur, d’autres des plus petites tailles utilisent la sonorisation pour appâter d’éventuelles ouailles.

En l’absence des salles insonorisées, la musique et la prédication ainsi diffusées à très forts décibels constitue une vraie pollution sonore.

«Cette loi refuse aux gens de prier! La manière de prier des églises du réveil, même si elles n’utilisent pas les baffles, il y aura toujours tapages, parce qu’ils vont tantôt acclamer tantôt crier », a poursuivi le secrétaire général de l’ERC.

Le moratoire accordé depuis près de deux semaines aux églises du réveil et bars de Kinshasa expire ce lundi le 17 février. La police procèdera au contrôle de l’application de ces nouvelles mesures. Les sanctions qu’encourent les récalcitrants n’ont pas été précisées.

«La prière ne peut pas indisposer les voisins », estime pour sa part le pasteur Sony Kafuta de l’Armée de l’Eternel, l’une des églises évangéliques les plus en vue de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (50)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)