CEPGL: les ministres des Affaires étrangères plaident pour la tenue d’un sommet des chefs d’Etat

(En avant-plan de G.à.D) Salva Kiir, président du Soudan du Sud, Joseph Kabila président de la RDC, Jakaya Kikwete président de la Tanzanie, Yoweri Museveni président de l’Ouganda, Nkosazana Dlaminini Zuma présidente de la commission de l’Union africaine et Paul Kagame président du Rwanda à la clôture du VIIè sommet extraordinaire de la CIRGL à Kampala (Jeudi 5 septembre 2013)

Les ministres des Affaires étrangères de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) plaident pour la tenue du sommet des chefs d’Etat de cette organisation qui regroupe la RDC, le Rwanda et le Burundi. C’est ce qu’a déclaré, samedi 15 février, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, qui a pris part à Bujumbura à la 24ème session ordinaire des chefs de diplomatie de ces pays.

« Cette réunion de ministres a recommandé que le sommet des chefs d’Etat se tienne parce que depuis plus de 20 ans, il n’y a jamais eu de sommet des trois chefs d’Etat des pays de la CEPGL », a indiqué le gouverneur du Nord-Kivu.

Pour Julien Paluku, ce sommet « va être un signal fort pour la reprise de la coopération pour la paix et la stabilité dans cette région des Grands Lacs ».

Depuis plus de deux décennies, cette région est déchirée par des conflits armés. Plusieurs groupes armés écument cette région et insécurisent les populations civiles. En novembre dernier, l’armée congolaise, appuyée par la Monusco, a défait la rébellion du M23. La RDC accusait le Rwanda de soutenir ce mouvement rebelle.

Les ministres des Affaires étrangères de la CEPGL ont également réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre l’accord cadre d’Addis-Abeba. Cet accord signé par onze pays africains devrait permettre de restaurer la paix dans les Grands Lacs. Il interdit aux signataires de ne pas soutenir les groupes armés actifs dans la région.

Julien Paluku a fait savoir que les ministres des Affaires étrangères de la CEPGL ont aussi décidé de se réunir en mai 2014 avec leurs collègues des Finances, de l’Agriculture et de l’Environnement pour évaluer toutes les activités de cette organisation depuis sa création en 1976.

Cette réunion devrait permettre à ces ministres de « s’investir de manière à pouvoir piloter les activités qui concernent les organismes spécialisés de la CEPGL ».

« Il a été observé qu’il y a un ralentissement des activités parce qu’il n’y a pas une implication totale de l’ensemble des ministres sectoriels », a souligné Julien Paluku.

La prochaine session des ministres des Affaires étrangères de la CEPGL est prévue en septembre prochain.

La Communauté économique des Pays des Grands Lacs est une organisation internationale créée en septembre 1976. Elle a pour objectif l’intégration économique régionale entre ses trois pays membres, la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, la sécurité régionale et le financement d’institutions communes dans les domaines de la finance, de la recherche et de l’énergie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner