Sud-Kivu : la grève des armateurs suspendue

Un bateau sur le Lac Kivu

Les armateurs de la province du Sud-Kivu et les responsables des ports ont suspendu, mardi 18 février, la grève déclenchée la veille pour dénoncer «les perceptions illégales des taxes » qui leur sont imposées. Ils ont repris le travail à la grande satisfaction de matelots, de personnes qui exercent diverses activités aux ports, des voyageurs et des commerçants.

Le secrétaire exécutif de l’Association des armateurs du Lac Kivu (Assalak), Prudent Mpama, a pris cette décision pour donner une chance aux négociations en cours. Le Premier ministre Matata Ponyo a entamé à Kinshasa, des discussions avec ses ministres de l’Intérieur, délégué aux Finances et des Transports ainsi avec les services qui interviennent dans le secteur des transports fluvial et lacustre.

En plus de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), ces armateurs affirment payer des taxes à la Direction générale des douanes et accises (DGDA), à la Régie des voies fluviales (RVF), au service du commissariat lacustre, à la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), à l’Office congolais de contrôle (OCC), au fonds de promotion culturel et au service du tourisme. Ce qui représente trop de taxes pour eux.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner