Katanga: la fermeture de la pêche n’est pas respectée

Les pécheurs traditionnels Wagenia sur le site qui porte leur nom, sur le fleuve Congo à l’entrée de la ville de Kisangani (Province Orientale). PH. Dorcas Kanku.

A cinq jours de l’ouverture de la pêche au Katanga, l’inspection provinciale de l’agriculture, élevage et pêche regrette que la suspension de cette activité décidée en décembre dernier n’ait pas été respectée dans certaines parties de la province. Chaque année, les autorités provinciales décident la fermeture de la pêche pour permettre la reproduction des poissons.

Mais cette fermeture n’est pas toujours respectée. Dans les territoires de Kasenga et Pweto, des militaires et des chefs de terre sont accusés d’avoir collaboré avec les pêcheurs pour organiser une pêche clandestine pendant la période de la fermeture.

Le bureau  territorial  de l’inspection de  l’agriculture, pêche et élevage accuse les militaires déployés à Kasenga  pour  traquer les combattants  Maï-Maï  Bakata Katanga d’exiger aux pêcheurs de leur apporter des poissons pêchés dans la rivière Luapula.

Ces soldats auraient chassé  la brigade de surveillance maritime  déployée sur place pour surveiller le respect de la fermeture de la pêche.

« Il y a eu beaucoup de militaires tout au long du cours d’eau avec leurs armes. Ils obligent les pêcheurs de pêcher pour eux parce qu’ils disent qu’ils sont sans argent », rapporte l’inspecteur territorial de l’agriculture et de la pêche.

La même situation est également observée dans le territoire de Kilwa sur le lac Moero. Là encore, ce sont des militaires qui autorisent la pêche clandestine à l’absence de l’équipe de surveillance, indique l’agronome  principal  de Kilwa.

Les cas de violation de la fermeture de la pêche sont plus rapportés au Sud qu’au Nord de la province du Katanga. La fédération des pêcheurs du Nord du Katanga se félicite de bien faire respecter cette interdiction de pêche avec les services de l’Etat.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner