Kinshasa: important dispositif policier déployé à la veille du sommet du Comesa

Enseigne indiquant le déroulement des travaux de la Comesa le 24/02/2014 à Kinshasa, au Grand Hôtel. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Kinshasa accueille depuis ce mardi 25 février avant-midi les chefs d’Etat et de gouvernement de 19 pays membres du Marché Commun de l’Afrique Australe et Orientale (Comesa). Certains chefs d’Etat du Comesa sont déjà arrivés à Kinshasa pour prendre part à leur 17ème sommet, qui devrait débuter mercredi  à la cité de l’Union africaine dans la commune de Ngaliema. Pour assurer leur sécurité, un déploiement important d’éléments de la police nationale congolaise et de la garde républicaine est observé sur certaines artères principales de Kinshasa, entre l’aéroport de N’djili et la cité de l’Union africaine.

Parmi les chefs d’Etat déjà présents dans la capitale congolaise figurent ceux de l’Ouganda, de la Zambie, du Djibouti, du Zimbabwe et du Soudan. Le Kenya est représenté par son vice-président.

Un important dispositif sécuritaire a été déployé à travers la ville pour assurer la sécurité de ces personnalités.

Sur les boulevards Lumumba et Triomphal, par exemple, les polices sont déployés de part et d’autre de la route pour assurer la sécurité des chefs d’Etat. Tous les véhicules qui empruntent ces voies ne sont pas autorisés de stationner, même pour transporter les passagers, surtout lorsqu’ils roulent entre l’aéroport de N’djili et le centre-ville.

«La circulation doit demeurer fluide», a déclaré un commandant de la police aux éléments déployés sur ces artères.

Ce même dispositif est aussi observé à partir de l’avenue de Libération, ex-24 novembre, jusqu’à Kitambo Magasin en passant par le boulevard du 30 juin et l’avenue colonel Munjiba. Les cliniques mobiles sont aussi déployées à différents endroits de la ville.

Une forte présence des militaires de la garde républicaine s’observe à partir de Kitambo Magasin. Aucun véhicule n’est autorisé d’emprunter les avenues du Tourisme et de la Montagne allant de l’IBTP au camp Tshiatshi. Ces deux sites sont situés de part et d’autre de la cité de l’Union africaine.

Des chars de combats sont positionnés aux entrées de chacune de ces avenues. Conséquences, de sérieux embouteillages s’observent dans la partie ouest de la ville, au point d’amener des centaines des Kinois à marcher à pied jusqu’au niveau de Kintambo Magasin.

Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe est une organisation internationale à vocation régionale de l’Est africain dont l’objectif est de créer une union douanière entre ses vingt pays membres.Les participants au 17è sommet du Comesa vont réfléchir notamment sur la consolidation du commerce à travers le développement de petites et moyennes entreprises.

Ce marché commun, fondé en décembre 1994  pour renforcer un accord de libre-échange en place depuis 1981, regroupait en 2006 une population totale de 340 millions d’habitants et a un produit intérieur brut total de 170 milliards de dollars américains.

Le volume des transactions commerciales entre les pays membres et le reste du monde atteint annuellement 52 à 60 milliards de dollars américains entre 1997 et 2002.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)