Nord-Kivu: les femmes de Lubero dénoncent les tracasseries des FDLR

Un soldat Rebel de FDLR à l’Est de la RDC le 06/02/2009. Radio Okapi.net

Des femmes de groupements Tama et Itala au sud de Lubero (Nord-Kivu) dénoncent  les tracasseries perpétrées par les combattants des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Leur dénonciation est contenue dans un mémo qu’elles ont déposé mercredi 26 février à la base locale de Monusco. La société civile de Luofu quant à elle demande  au  gouvernement congolais et à la Monusco de se pencher sur cette situation qui, selon elle, devient insupportable.

D’après les femmes de Tama et Itala, ces tracasseries se sont accentuées depuis que l’ONG Concerne et le Conseil norvégien pour les refugiés (NRC) ont distribué de la nourriture et des intrants  aux populations des localités de Letia, Bunyangengi, Kasiki et environs. Depuis lors, disent-elles, les FDLR/Foca les empêchent d’accéder à leurs champs qui se trouvent sur les collines de Ndongu et Katanda.

En outre, ces combattants rwandais pillent les récoltes encore sur pied dans les champs et les font transporter par leurs propres maris. Du coup, les femmes disent n’avoir plus rien pour subvenir aux besoins de leurs enfants.

La société civile de Luofu demande au gouvernement congolais de vite procéder à la traque des groupes armés actifs au sud de Lubero, comme il l’a fait avec la rébellion du M23, et maintenant avec les rebelles ougandais des ADF à Beni avec l’opération Sokola I.

Pour sa part, le porte-parole militaire au Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli, se dit préoccupé par l’activisme des groupes armés, notamment les FDLR dans cette partie du territoire. Les FARDC vont bientôt lancer les opérations de traque de tous les groupes armés locaux et étrangers actifs à Lubero, promet-il, sans autres précisions.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner