Banalia : un chef de secteur dénonce l’exploitation sexuelle des filles dans les mines

Des jeunes filles se baignaient sur un caniveau le long de l’avenue des huileries le 6/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le chef de secteur de Mangi, Florent Agombe, dénonce l’exploitation sexuelle des filles, la plupart âgées de moins de 15 ans, dans les mines de son secteur et de celui de Panga, dans le territoire de Banalia, en Province Orientale. Les garçons sont exploités comme aides-orpailleurs. Florent Agombe appelle les autorités policières à s’investir pour retirer ces centaines d’enfants des carrières minières. De son côté, la police affirme que ses effectifs sont insuffisants pour faire face à cette situation.

«Dans les foyers miniers de nos juridictions, les filles âgées de moins de quinze ans sont nombreuses et vivent comme des femmes mariés. Même des enfants qui n’ont pas l’âge de scolarisation sont dans ces carrières et y travaillent», a expliqué le chef de secteur.

Florent Agombe affirme que toutes les tentatives des autorités administratives et coutumières pour sortir ces enfants des mines n’ont pas abouti. Les orpailleurs les corrompent pour qu’ils ne quittent pas les carrières, a-t-il accusé.

«Nous avons faits rapport au commandant de la police spéciale de protection de l’enfant et la femme pour les retirer de ces foyers, mais nous sommes butés à un effectif réduits des policiers», a-t-il ajouté.

Ces autorités lancent un appel aux responsables de cette section de la police pour augmenter leur effectif à partir de Kisangani, à 125 Km au sud de ce territoire.

De son côté, le commandant du commissariat de la Police nationale à Banalia, le capitaine Christophe Salumu, affirme avoir déjà transmis le rapport de cette situation à sa hiérarchie.

Il assure que les démarches sont en cours pour une augmentation de l’effectif des policiers dans le secteur de Panga, qui compte 52 foyers miniers, et celui de Mangi, qui en compte 37.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: des milliers d’enfants exploités dans les mines et les groupes armés dans le Tanganyika

RDC : la Monusco publie une étude sur l’exploitation des femmes dans les mines

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner