Nord-Kivu: des tirs d’obus font 3 blessés à Beni

La ville de Beni au Nord-Kivu. Radio Okapi/Ph.Martial Papy Mukeba.

Trois personnes d’une même famille ont été blessées, dans la nuit de dimanche 2 mars, à Beni après que deux obus sont tombés sur leur habitation. Des sources sécuritaires à Beni ignorent encore l’origine de ces bombes qui sont tombées au quartier «Résidentiel», à une centaine de mètres du camp militaire Ozacaf.

Selon les mêmes sources, les victimes de ce bombardement, un homme avec son épouse et leur enfant, sont admises à l’hôpital général de référence de Beni.

Le gouverneur du Nord Kivu,  Julien Paluku a qualifié ces tirs d’obus de sabotage et a lancé une mise en garde contre les auteurs – jusque là inconnus – de cet acte.

«Il y a beaucoup de gens qui sont mécontents de la manière dont les FARDC sont en train de résoudre le problème des ADF, basés dans ce territoire, et veulent saboter tous ces efforts-là. Si, ce sont des indisciplinés au sein de nos forces armées, ils seront arrêtés puis traduits en justice pour qu’ils répondent de leurs actes. S’ils sont des rebelles ADF, qui commencent à s’infiltrer dans la ville, je demande au maire de la ville de Beni, ainsi qu’à tous les bourgmestres de réactiver le système de “dix maisons” qui consiste au contrôle citoyen où, chacun doit savoir celui qui loge dans la maison voisine», a indiqué Julien Paluku.

Deux autres tirs d’obus avaient fait, le 16 février dernier, 9 blessés graves au quartier Mupanda de Beni, un mois après que les militaires ont lancé l’opération de traque contre des rebelles ougandais des ADF dans ce territoire.

Après la défaite en novembre dernier de la rébellion du M23 au Nord-Kivu, au terme d’une offensive des FARDC appuyées par la Monusco, les autorités congolaises et les Nations unies avaient annoncé leur détermination à neutraliser tous les groupes armés qui refusent de désarmer.

Samedi, l’aviation militaire de l’Onu a pilonné une position importante des rebelles ougandais des ADF à Saha Sitisa, localité située à cheval entre Nobili et Kikingi, dans le secteur de Beni-Mbau, à une soixantaine de kilomètres de Beni-ville (Nord-Kivu). L’objectif de ces bombardements est d’ouvrir un couloir afin de permettre aux FARDC d’avancer vers le dernier bastion, où se sont retranchés les rebelles ougandais. Déjà l’armée a repris les positions stratégiques des ADF notamment le sanctuaire de Nadwi, le sanctuaire de Mwalika, Chuchubo, Makoyova 1 et 2.

La Monusco reste déterminée à utiliser tous les moyens à sa disposition pour apporter sa protection à toutes les populations, victimes des exactions de groupes armés, selon un communiqué de la mission onusienne, daté du 1è mars.

Martin Kobler, le chef de la Monusco, avait plusieurs fois invité les groupes armés au désarmement volontaire y compris les ADF.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (174)
Ebola (63)
FARDC (51)
Beni (29)
Ceni (29)
FCC (29)
Kinshasa (29)
Unpc (28)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
Maï-Maï (18)