Province Orientale: des réfugiés et déplacés affluent vers Aba

Des refugiés Congolais venues de Dongo en RDC, dans un camp à Betou au Congo-Brazzaville. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un afflux de personnes est observé dans la cité d’Aba (Province Orientale) depuis le début de cette année. Selon les autorités de la cité, ces personnes reviennent de Nyori, Lasu et de Yei, villes du Soudan du Sud où le HCR avait ouvert un camp pour les réfugiés congolais qui avaient fui depuis 2009 des exactions attribuées aux rebelles ougandais du LRA.

Les personnes qui regagnent volontairement leurs villages en provenance du Soudan du Sud depuis le début de cette année se comptent par milliers. Toutes ces personnes avaient fui leurs villages depuis 2009 à la suite des exactions des rebelles ougandais de la LRA et s’étaient réfugiées au Soudan du Sud.

«Ici dans la cité d’Aba, nous avons assisté à l’arrivée massive de 762 familles », témoigne Emmanuel Surandi, chef de cité d’Aba.

Mais ces personnes, rapatriées ou retournées, ne sont pas uniquement à Aba-centre. La plupart d’entre elles sont à Sambili, à Djungbi et à Kirikwa, les trois quartiers périphériques de cette cité.

Leur nombre n’est pas connu avec exactitude. Les humanitaires parlent de 2 500 personnes inventoriées sur place à Aba. Le territoire de Faradje avance le chiffre global de 6 748 retournés tandis que la cité d’Aba, elle, affirme avoir enregistré 4 762 familles venues du Soudan du Sud et 4 463 personnes revenues d’Ingbokolo, dans le territoire d’Aru.

Dans tous les cas, selon des sources locales, leur situation sociale n’est pas bonne. Après l’évaluation de la situation, les humanitaires ont promis d’en faire rapport à leurs responsables. Mais les concernés disent attendre leur réaction rapide, «afin de pouvoir recommencer une nouvelle vie…comme par le passé.»

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner