Fizi: 2 morts après un échange de tirs entre FARDC et des hommes armés

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

Un militaire congolais et un civil ont été tués ce mercredi 19 mars tôt dans la matinée après un échange de tirs entre des FARDC et des hommes armés non identifiés dans la localité de Misisi à Fizi (Sud-Kivu). Trois autres civils ont été grièvement blessés. Le président de la société civile locale qui livre cette information affirme que le calme est revenu quelques heures après l’échange de tirs.

Cette source rapporte qu’un groupe d’hommes armés habillés en tenue civile a débarqué au poste de police de la localité vers 6h30, heures locales. Ils ont pris en otage une policière pendant quelques minutes avant de la relâcher.

Les assaillants ont cassé la porte du cachot du poste de police et libéré tous les détenus.

Les témoins affirment que le groupe a pris le contrôle du poste de police pendant trois heures. Il s’est enfui à l’arrivée des militaires congolais.

Le président de la société civile locale croit savoir que les assaillants avaient l’objectif de libérer un groupe des jeunes détenus au cachot de la police depuis la semaine passée. Ces jeunes auraient vendu à des particuliers une matière première qu’ils ont fait passer pour l’or. La localité de Misisi regorge de plusieurs mines d’or.

La même source dit avoir contacté les responsables de la milice de Yakutumba qui opère aussi dans la région. Mais le commandement de ce groupe armé nie être responsable de l’attaque contre Misisi.

Nos efforts pour interroger le commandant du 1112e régiment des FARDC au sujet de cet accrochage ont été infructueux.

Lire aussi sur rasiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner