RDC : la Monusco veut étendre sa force en Ituri et au Katanga

Conférence de presse de l’Onu le 28/08/2013 à Kinshasa, animée par le patron de la Monusco, Martin Kobler. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Monusco veut moderniser sa force , la rendre flexible et étendre son déploiement géographique, notamment en Ituri et au Katanga. C’est ce qu’a déclaré la semaine dernière le chef de la mission onusienne, Martin Kobler, en présentant devant le Conseil de sécurité des Nations unies la nouvelle vision de la Monusco pour 2014-2015. Des propos qu’il a repris au cours de la conférence de presse des Nations Unies du mercredi 19 mars depuis Goma. 

L’exposé de Martin Kobler devant le conseil de sécurité s’inscrit dans le cadre de l’extension du mandat de la Monusco qui expire le 31 mars prochain.

Le chef de la Monusco estime qu’il faut allier au pilier militaire d’autres préoccupations du moment : la problématique de la réintégration des ex-combattants ainsi que les échéances électorales.

« Il faut progresser maintenant si on aura les premières élections locales au début de l’année prochaine. Il faut commencer la préparation maintenant avec les bailleurs. Le DDR doit marcher plus vite entre le Gouvernement et les bailleurs. C’est très important ! Si on a les actions militaires, il faut aussi avoir le suivi : qu’est-ce que nous avons à offrir aux ex-combattants ?», a expliqué Martin Kobler.

Le chef de la Monusco a aussi évoqué les attaques de la presse écrite nationale contre le directeur de la section Droits de l’Homme de la Mission, au sujet d’un rapport sur la lutte contre l’impunité des violences sexuelles en RDC qu’il publiera dans les tous prochains jours. Pour lui, il s’agit d’une attaque contre les Nations unies :

« Je renforce ma position ici encore une fois avec toute clarté : on a une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les crimes sexuels, la lutte contre limpunité et aussi les autres sujets », a fait savoir Martin Kobler, ajoutant que la mission onusienne est au Congo pour servir le peuple congolais avec le concours du Gouvernement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner