Province Orientale: plusieurs tribunaux de paix manquent de magistrats dans la Tshopo

Des magistrats devant la primature, lors d’une marche de protestation contre leurs conditions de travail, mardi 30/08/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plusieurs tribunaux de paix récemment créés dans le district de la Tshopo en Province Orientale ne sont pas encore opérationnels faute de magistrats. La société civile d’Isangi l’a déploré dimanche 23 mars à l’issue d’une réunion sur le traitement des affaires civiles par certains officiers de police judiciaire (OPJ).

Selon la société civile d’Isangi, les magistrats des tribunaux de paix de sept territoires du district de la Tshopo sont déjà nommés mais la plupart n’ont pas encore rejoint leurs postes faute de moyens financiers.

Conséquence : certains officiers de police judiciaire continuent de traiter les affaires civiles et plusieurs dossiers de conflits fonciers restent en suspens dans cette partie de la Province Orientale.

«La population est victime de pseudo jugements et de paiements des frais illégaux pour des problèmes civils. Il s’agit pour la plupart [des cas] des problèmes liés aux divorces, aux conflits de forêts et autres. Plusieurs conflits mettent en mal la cohabitation entre communautés suite à l’absence d’un jugement sérieux», s’est plaint le président de la société civile d’Isangi, Perez Bolengela.

Pour sa part, le président du tribunal de grande instance de Yangambi, Claude Matos, a promis que ce problème sera bientôt résolu.

Le secrétariat permanent du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) à Kinshasa reconnaît les difficultés de déplacements des magistrats à l’intérieur du pays et promet leur déploiement prochain dans les provinces où ils ont été affectés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner