Ituri: les FARDC délogent les miliciens de la FRPI de 3 localités

Des militaires congolais renforcent leurs positions autour de Goma au second jour des affrontements face aux rebelles du M23 (Photo Monusco)

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont délogé, en cinq jours, les miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) des localités d’Isura, Nyasumbe et Kigo, en cheffrie de Walendu Bindi, dans le district de l’Ituri (Province Orientale). Le commandant des FARDC en Ituri, général Fall Sikabwe, qui a confirmé cette information a rapporte qu’un militaire a été tué au cours de ces combats. Selon lui, il y a eu 6 morts du côté des assaillants mais ce bilan n’est pas encore confirmé par des sources indépendantes.

Le général Fall Sikabwe a assuré que les FARDC continueront à traquer ces miliciens jusqu’à leur dernier retranchement.

Des sources de la région rapportent que de détonations d’armes étaient entendues jusqu’à hier vendredi mais le mouvement de population n’est pas signalé comme lors des affrontements d’aout 2013.

Selon les mêmes sources, un groupe de miliciens de la FRPI qui fuient les combats ont progressé vers la réserve de Mont Hoyo, en chefferie de Walese Vonkutu.

Dans leur fuite, ces assaillants ont pillé des chèvres, de poules, et autres biens de la population dans la localité de Mandibe.

Le général Fall Sikabwe avait recommandé, il y a trois jours, la fermeture des sites des déplacés de guerre au Sud du territoire d’Irumu, en Ituri. Selon lui, ces sites hébergent des miliciens armés de la FRPI, qui commettent des exactions contre les populations.

Allégation réfutée par les notables de cette zone et les humanitaires, qui avaient soutenu que le retour des déplacés dans leurs milieux d’origine doit être volontaire.

Parmi les sites visés par le commandant des FARDC en Ituri, il y a notamment ceux de Lagabo et de Soke qui comptent plus de quarante mille déplacés.

Les FARDC mènent l’opération de traque contre les miliciens de la FRPI avec l’appuie de la Monusco. Une opération qui vise à mettre fin au phénomène des groupes armés dans le district de l’Ituri. De son côté, le commandant des forces de la Monusco avait annoncé le renforcement des effectifs des casques bleus dans cette province, pour appuyer les FARDC dans la pacification de la région.

Cette opération de traque intervient après plus de deux mois de sensibilisation de ces miliciens à intégrer le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)