Les chauffeurs des poids lourds s’opposent à la mesure limitant leurs entrées à Kinshasa

La route de poids lourds réhabilitée, octobre 2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les chauffeurs des poids lourds, exploitant la route Kinshasa-Matadi-Boma, s’opposent à la mesure du commissaire provincial de la police de Kinshasa, Célestin Kanyama, qui limite leur entrée dans la capitale entre 20 heures et 5 heures et demi. Dans un point de presse animé mercredi 9 avril, le président du syndicat des chauffeurs des poids lourds, André Tshikoji, a fustigé cette décision qu’il qualifie de discriminatoire.

Il a estimé que la raison d’embouteillages et d’accidents, évoquée par les autorités provinciales, étonne les membres de sa corporation dans la mesure où les vraies causes de ces embouteillages et accidents sont ailleurs et bien connues par ces autorités.

André Tshikoji a demandé aux autorités de Kinshasa de surseoir à cette décision qui, selon lui, a des conséquences fâcheuses. Si la mesure n’est pas levée, les chauffeurs des poids lourds vont débrayer, a-t-il averti.

«On nous impose un rythme qui réduit toutes nos performances. Une société qui devait faire 20 voyages la semaine, elle ne fait que la moitié ou moins de la moitié », a indiqué le président des chauffeurs poids lourds.

Selon lui, cette mesure a fait perdre aux patrons des véhicules poids lourds 25% de leurs chiffres d’affaires en deux jours.

«Nous n’acceptons pas de travailler la nuit car ca nous cause déjà beaucoup d’ennuis. Nous demandons que cette mesure soit suspendue et que nous pussions dialoguer avec les autorités. Si on nous interdit de rouler pendant la journée, nous allons grever », a conclu André Tshikoji.

En 2013, les entreprises de transport et les conducteurs des véhicules poids lourds avaient signé un accord revoyant à la hausse les salaires et primes des camionneurs et des convoyeurs.

Cet accord prévoit que le salaire minimum des transporteurs devait passer de 50 000 à 300 000 Francs congolais (soit d’environ 55 à 330 dollars américains). Celui des convoyeurs devait passer de 22 500 à 150 000 FC (soit 25 à 166 dollars américains).

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner