Kasaï-Oriental: l’UDPS quitte le cadre de concertation des partis politiques

En arrière plan, le secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani et ses collaborateurs ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) de Mbuji-Mayi a annoncé mardi 22 avril qu’elle ne participerait plus au cadre de concertation politique du Kasaï-Oriental mis en place par la Monusco en octobre 2011 pour permettre le déroulement apaisé des élections organisées cette année-là. Depuis la fin des élections, ce cadre de concertation sert de lieu d’échange entre dirigeants de formation politique pour assurer une cohabitation pacifique. L’UDPS arrête sa participation à ces discussions pour protester contre l’arrestation de l’un de ses cadres.    

Au cours d’un point de presse, le président fédéral de ce parti d’opposition, Denis Kalombo, a reproché à la mission des Nations unies en RDC de ne pas s’investir dans la libération du cadre de sa formation politique arrêté et transféré à Kinshasa le 2 janvier dernier.

« Nous ne voyons pas comment nous allons continuer [cette collaboration] quand nous sommes avec des partis qui nous intimident, nous arrêtent, nous menacent. Mon combattant se trouve à la prison de Makala jusqu’alors. On ne veut même pas le déférer au tribunal pour qu’il soit jugé », a-t-il déploré.

Bruno Kabatshi, cadre provincial de l’UDPS, a été arrêté en janvier dernier, alors qu’il sortait d’une émission de débat à une radio de la ville de Mbuji-Mayi. Il a été ensuite transféré à la prison de Makala à Kinshasa. Ses proches continuent de réclamer sa libération.

Denis Kalombo condamne son arrestation et estime que la Monusco ne s’est pas impliquée pour obtenir sa libération.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner