Maniema: carence de juges dans les cours et tribunaux de Kindu

Des magistrats devant la primature, lors d’une marche de protestation contre leurs conditions de travail, mardi 30/09/2011. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’ONG Hahi za Binadamu déplore la paralysie et le dysfonctionnement du Tribunal de grande instance (TGI) de Kindu (Maniema) ainsi que des tribunaux de paix, suite à la carence de juges. Selon cette structure, un seul juge travaille, depuis huit mois, à la TGI de Kindu depuis que son collègue est parti en congé. Le président du TGI/Kindu, troisième juge de cette instance, est, depuis bientôt un mois, en mission officielle à Kinshasa.

Ce tribunal couvre également le ressort de la Cour d’appel, faisant office les tribunaux de paix, du travail, de commerce et pour enfant dans la capitale provinciale du Maniema.

«Ce dysfonctionnement a fait que plusieurs dossiers soient en souffrance dans cette juridiction et on enregistre des arrestations irrégulières par manque d’organisation de chambres de conseil», a souligné le président de l’ONG Hahi za Binadamu.

Pour lui, ce dysfonctionnement constitue un dénie de justice et des droits et il plonge le Maniema dans une jungle.

L’ONG recommande par ailleurs au gouvernement de renforcer le fonctionnement du système judiciaire et de faciliter l’accès à la justice, y en déployant des effectifs suffisants des magistrats et autres personnels judiciaires.

En avril dernier, cinq cents magistrats réclamaient leur affectation et nominations à Kinshasa. Leur porte-parole, Me Papy Mumbonga, avait indiqué qu’ils avaient réussi au test d’embauche en 2009 mais ils n’ont jamais presté. Il avait ainsi invité le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) à statuer sur leurs cas.

Il avait soutenu leurs affectations combleraient le déficit constaté actuellement dans la magistrature.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner