Ituri : une femme d’affaires condamnée à 18 mois de prison pour dénonciation calomnieuse

Palais de justice de Bukavu.

Le tribunal de paix d’Aru a condamné lundi 12 mai une femme d’affaires à 18 mois de servitude pénale. Elle a été reconnue coupable de corruption active, d’imputation dommageable et de dénonciation calomnieuse à l’endroit du capitaine Monga, un officier de l’armée congolaise. La dame accusait le militaire d’extorsion et de harcèlement sexuel. L’officier de l’armée avait été arrêté. Son dossier est encore en instruction à l’auditorat militaire garnison de l’Ituri à Bunia.

Des sources de l’auditorat militaire indiquent qu’un dossier en instruction ne peut pas être interrompu malgré le verdict rendu par une juridiction civile.

En plus de 18 mois de prison, la condamnée doit également payer 3 000 dollars américains pour dommages et intérêts.

La femme d’affaire accusait l’officier de lui avoir extorqué un véhicule 4×4 de marque Mitsubishi et de l’avoir harcelé sexuellement.

Pendant le procès, les avocats du capitaine Monga ont soutenu que la voiture en question avait été volée en Ouganda. Leur client l’aurait appréhendé avant de le retourner à son propriétaire, un citoyen ougandais.

Les avocats de l’officier de l’armée ont même expliqué que le véhicule a été présenté par  la police ougandaise aux juges du tribunal de paix d’Aru avec un procès verbal de restitution.

De leur côté, les avocats de la femme d’affaires ont allégué que ce procès verbal était un faux. Ils promettent d’aller en appel.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner