Conditions de vie difficiles pour les élèves partis passer l’examen d’Etat à Faradje-centre

Des élèves finalistes le 22/04/2013 à Kinshasa, lors du début de l’épreuve de dissertation. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La société civile de Faradje déplore les conditions de vie des élèves partis depuis lundi 12 mai des localités de l’intérieur de ce territoire pour participer à la dissertation et aux épreuves pratiques de l’examen d’Etat à Faradje-centre. Tous les centres de passation d’examen sont installés dans cette cité, chef-lieu du territoire. Les trois cents candidats concernés par cet examen sont tous regroupés dans l’enceinte de l’Institut de Faradje.

Les locaux de cette école n’ont pas été aménagés pour les accueillir. Les élèves dorment sur les bancs de cet institut qui manque d’eau et d’électricité. Chaque élève s’organise pour trouver de quoi manger. La nuit venue, ils vivent dans le noir. Des hommes de la cité s’y rendent pour s’offrir des services sexuels des filles venues passer l’examen d’Etat, rapportent des sources de la société civile.

De leur côté, les autorités scolaires affirment prendre des mesures pour offrir aux candidats « le meilleur encadrement possible afin d’viter des dérapages ».

Les épreuves pratiques de l’Examen d’Etat commencent ce mercredi. Elles vont se dérouler jusqu’à samedi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner