RDC-Examen d’Etat : l’épreuve de dissertation s’est déroulée normalement

Elèves du Collège Boboto à Kinshasa, lors d’un séminaire sur la CPI. Photo icc-cpi.int

Près de six cent mille candidats finalistes du secondaire et autres autodidactes ont passé jeudi 15 mai leur épreuve de dissertation dans le calme sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC). Le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel qui a fait cette déclaration a aussi indiqué que cent dix mille candidats ont été recensés à Kinshasa, soit 18% du total des élèves. Au Kasaï-Oriental, l’inspecteur provincial a noté une augmentation du nombre de finalistes.

Dans les centres de Kinshasa visités par le reporter de Radio Okapi, l’examen s’est déroulé dans la quiétude. Ces candidats sont repartis dans 237 centres.

La plupart des centres étaient pris d’assaut par les élèves dès 6h30’ locales. Hormis quelques cas d’élèves qui se sont présentés sans macarons, dans l’ensemble des centres visités comme le collège Elikya, les lycées Motema Mpiko ou Shaumba ou encore l’ITP Bumbu, l’épreuve a commencé entre 8h et 8h30’ locales.

Au centre de l’ITP Bumbu par exemple à 10h30 déjà, certains élèves avaient terminé.

C’est le cas du candidat Mongema de l’Itp Ngaliema de Kintambo qui exprime sa joie :

« On avait 12 sujets, moi j’ai choisi le sujet numéro 7, « comment on peut recevoir un client dans un atelier. Cela s’est bien passé».

Les autorités du secteur de l’éducation se félicitent du déroulement sans encombre de cette épreuve.

La vice-ministre de l’EPSP, Maguy Rwakabuba, et la ministre provinciale du secteur, Thérèse Olenga, sont allées elles-mêmes sur le terrain pour se rendre compte du déroulement de l’épreuve dans certains centres d’examen des 3 provinces éducationnelles de Kinshasa et encourager les élèves.

« L’impression est bonne parce que d’abord nous avons respecté le calendrier scolaire. Dans les centres que nous avons visités tout se passe dans la quiétude, les candidats sont concentrés », a affirmé Maguy Rwakabuba.

La deuxième étape de l’épreuve hors-session se poursuit demain avec les élèves des sections techniques. Le jury oral est prévu pour la semaine prochaine.

Nombre élevé au Kasaï-Oriental

Au Kasaï-Oriental, 164 centres d’examen ont ouvert les portes aux élèves finalistes du secondaire. Sans donner des chiffres des candidats qui se sont présentés l’année dernière, l’inspecteur principal provincial, Bernard Tembo, parle d’une hausse de 20% d’élèves cette année.

La province éducationnelle Kasaï-Oriental 3 basée à Kabinda a organisé plus de centres soit 58, et Kasaï-Oriental 2 du Sankuru, 57 centres. Tshilenge ou la province scolaire 1 a prévu de recevoir environ 13 500 candidats, dans 49 centres.

Bernard Tembo explique que cette hausse est consécutive aux nombreux échecs enregistrés par la province du Kasaï-Oriental lors de l’examen d’état édition 2013.

A l’issue de la tournée effectuée dans les centres d’examen, Bernard Tembo se dit confiant que les élèves « présenteront de bons rsultats cette année ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner