La police apporte des médicaments aux expulsés de Brazzaville

Des expulsés de Brazzaville le 19/05/2014 réinstallés dans un centre de transit dans un cité de la commune de Maluku à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La police a apporté lundi 19 mai aux expulsés de Brazzaville regroupés dans un centre aménagé à Maluku des médicaments pour des soins d’urgence. Le directeur et chef du service de la santé de la police, le général Alain Nzila, qui a apporté cette aide a déclaré que 14 médecins et 18 infirmiers policiers ont été envoyés sur le site pour soigner les malades.

« La situation actuelle, c’est une catastrophe. C’est pour cela que le commissaire général nous a instruits pour venir donner un lot de médicaments et un peu de vivres pour nos compatriotes qui sont sur place », affirme le directeur du service de la santé de la police.

Ces expulsés sont regroupés depuis une semaine au centre de formation de la police à Maluku. Mais certains d’entre eux rapportent que l’aide apportée par certaines personnalités et organisations ne leur parvient pas toujours.

Ils accusent notamment des familles habitant aux alentours du centre d’y entrer et de se faire passer pour des expulsés afin de bénéficier de l’aide qui leur est destinée.

Mais le bourgmestre adjoint de la commune de Maluku, Sam Leka Sampie, qui a accompagné le générale Alain Nzila dans le site estime que cette accusation n’est pas fondée. Pour lui, des agents de sécurité veillent à ce que seuls les expulsés occupent le centre.

« Le dispositif sécuritaire qu’on a mis ici, il n’y a pas moyen que notre population de Maluku puisse venir ici sur le site. Il y a d’abord la police, il y a la DGM [Direction générale de migration], il y a l’ANR [Agence nationale de renseignements]. Quand vous n’êtes pas identifiés dans le site, vous ne pouvez pas occuper le village. C’est une fausse information », a-t-il estimé.

Par ailleurs, le directeur du service de la santé de la police a exhorté les policiers et les expulsés à vivre dans la paix en attendant l’évacuation progressive du site.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner