Katanga: reddition de plus de 400 Maï-Maï Bakata Katanga à Kalemie

Des miliciens du groupe Bakata Katanga en train de déposer leurs armes au bureau de la Monusco/Lubumbashi, samedi 23 mars 2013 Ph. Kabena

Environ 400 Maï-Maï Bakata Katanga se sont rendus, depuis quelques jours, à l’armée congolaise Kalemie, territoire situé à 1300 km de Lubumbashi dans le Katanga. Ces ex-miliciens ont répondu ainsi à l’appel du commandant de la 61e brigade de Forces armées de la RDC (FARDC) qui exerce la pression sur les groupes Maï-Maï actifs dans le triangle de la mort (Mitwaba, Pweto et Manono) et ils étaient dirigés par les chefs Ousama, Kasendji et Sakata.

Le commandant de la 61e brigade de FARDC, Stanislas Kabezy, a expliqué le sens de sa démarche:

«Au lieu de mener des opérations militaires, nous optons sur la voie de la sensibilisation pour que le reste des miliciens se rendent. La guerre tue et nos villages sont aujourd’hui très appauvris. L’heure a sonné pour consolider la paix. Le président de la république s’implique beaucoup dans la recherche de la paix».

Cet officier militaire affirme que les miliciens réfractaires seront désarmer de force pour imposer la paix dans cette contrée.

Il fait notamment allusion aux chefs miliciens Bakwanga et Kafindo qui, selon lui, continuent d’insécuriser la région de Pweto et Mitwaba. Ces Maï-Maï ont poussé des centaines de milliers d’habitants à abandonné leurs localités d’origine.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner