Kananga : les cours perturbés à l’ISDR suite au contrôle physique des enseignants

Marche de protestation de scientifiques de l’Enseignement Supérieur, Universitaire et Recherche Scientifique le 10/04/2013 à Kinshasa, exigeant l’augmentation de salaire et la mécanisation des assistants. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les enseignants se plaignent de la perturbation des cours depuis deux semaines, à l’Institut supérieur de développement rural (ISDR) à Kananga (Kasaï-Occidental). Ils sont obligés de se présenter tous les jours à la Banque commerciale du Congo (BCDC) pour un contrôle physique avant de percevoir leurs salaires d’avril et de mai. Ils ont organisé un sit-in lundi 26 mai pour protester contre la lenteur de cette opération.

«Lorsque vous laissez les étudiants dans l’auditoire, croyant que vous ferrez une heure ou deux dans la banque, vous allez là bas, vous traînez, et les étudiants rentrent. Le jour suivant, vous avez peur des autorités parce qu’elles ont le marteau sur votre tête, vous venez enseigner et vous ratez le contrôle à la banque», s’est plaint un enseignant de cet institut.

Il demande aux autorités de la BCDC à Kananga, de réorganiser ce contrôle «en prenant en compte la dignité humaine des agents de l’Etat».

«Les gens que la banque a commis pour faire le contrôle ne nous considère pas. Ils nous répondent par contre avec arrogance : partez, on va vous rappelez», a ajouté la même source.

Il souligne que tous les agents ont déjà ouvert des comptes à la BCDC « en bonne et due forme », mais il ne comprend toujours pas pourquoi ils ne sont pas payés.

Un responsable de la BCDC reconnait, sous anonymat, la lenteur du processus. Il propose aux enseignants non encore contrôlés de se présenter sur une liste approuvée par l’une de leurs autorités académiques, afin de décanter la situation.

Tous les agents de l’Etat sont désormais payés par voie bancaire. Avant de percevoir leur salaire, ils sont tenus de se présenter physiquement à l’institution bancaire qui les paye pour approuver leurs identités.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner