Joseph Kabila: «La RDC est sur une bonne voie pour sa pacification»

Le président Joseph Kabila. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Joseph Kabila assure que «la RDC est sur une bonne voie pour sa pacification». Le chef de l’Etat l’a dit, samedi 31 mai, au cours d’une rencontre avec les ambassadeurs accrédités en RDC ainsi que le patron de la Monusco, au Palais de la Nations, à Kinshasa. Selon un communiqué du gouvernement dont une copie est parvenue à Radio Okapi, Joseph Kabila a salué, devants ces diplomates, les succès des Forces armées de la RDC (FARDC) sur les rebelles du M23 (NDLR: en novembre 2013) ainsi que actuellement sur les rebelles ougandais de l’ADF et de la Lra.

«La déroute du M23 juxtaposée à celle en cours de l’ADF et de la Lra autant que le désarmement volontaire des FDLR qui vient de s’amorcer illustrent que la RDC est sur une bonne voie pour sa pacification», a indiqué le chef de l’Etat, cité par Lambert Mende.

A l’occasion, Kabila a demandé à ses invités d’aider la RDC en appuyant les nouveaux investissements, disponibles maintenant du fait du retour de la stabilité. Cela permettra, selon lui, l’amélioration de la situation macro-économique du pays.

Rencontre des ambassadeurs européens et défenseurs de droits de l’homme le 19/06/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président de la République a exprimé sa volonté de mettre en application, dans les jours à venir, les recommandations des concertations nationales comme l’amnistie, le recensement administratif et la formation du gouvernement de cohésion nationale.

Abordant la question des expulsions brutales des Congolais vivant à Brazzaville, le chef de l’Etat a annoncé la mise sur pied, à partir de ce lundi 2 juin, d’une commission mixte entre les deux Congo.

Lire aussi: Des Congolaises condamnent les exactions contre leurs compatriotes expulsées de Brazzaville

Kabila a par ailleurs dénoncé les initiatives de certains partenaires extérieurs de la RDC qui donnent l’impression de vouloir créer anarchiquement des structures parallèles aux institutions légitimes en place au pays.

Il a également fustigé le phénomène «Combattants», des Congolais qui se sont spécialisés, ces derniers temps en Belgique, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis d’Amérique et en France, dans des actes de délinquance contre la RDC derrière l’alibi de la lutte pour la démocratie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner