Pour avoir entonné «La Zaïroise», un animateur de radio de proximité aux arrêts

Une vue des commercants et cliens au Marché de Matete (Kinshasa/RDC), Ph. Aimé-NZINGA

La coordination des radios sans fréquences à Kinshasa dénonce l’arrestation depuis le 30 juin d’un de ses animateurs du marché de Matete, Jonas Bimpe Mulumba. Ce dernier a été amené vers une destination inconnue. Il est poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat» pour avoir entonné l’ancien hymne national: «La Zaïroise».

Au moment de son arrestation, «le pasteur Bimpe Mulumba Jonas faisait l’animation après la journée du 30 juin», témoigne Victorieux Kabeya, son employeur.

Pour aider les femmes commerçantes dont la plupart sont des analphabètes, il leur a demandé d’exécuter l’hymne national.

« Certaines sont venues pour chanter, mais d’une façon bizarre. Là il a corrigé. Quelqu’un d’autre a dit: “ Moi je ne connais que la Zaïroise, parce qu’on l’avait étudiée à l’école”. Et l’animateur a prononcé seulement une phrase de la chanson, en disant: ‘Zaïrois dans la paix retrouvée, c’est cette chanson là que tu connais?’ Et à partir de cela, il a été emporté par les éléments de la sécurité», raconte Victorieux Kabeya.

Selon lui, on reprocherait à cet animateur d’avoir porté atteinte à la sûreté de l’Etat.

L’incriminé a été d’abord amené vers l’administration du marché, avant d’être conduit chez le bourgmestre, puis à l’Agence nationale des renseignements (ANR). Depuis lors, ses proches sont sans nouvelles de lui.

«Jusqu’aujourd’hui nous ne savons pas où il est. On a maintenant peur pour sa vie. C’est un père de famille et quelqu’un qui a travaillé dans cette radio-là depuis six ans. On ne lui a jamais reproché quelque chose», explique Victorieux Kabeya.

Contacté par Radio Okapi, Baylon Gaibene, bourgmestre de Matete affirme qu’il est anormal d’entonner l’ancien hymne national dans une radio, sans dire les dispositions de la loi que l’incriminé aurait violées.

Baylon Gaibene a confirmé que l’animateur a été entendu sur procès verbal  par les services de sécurité devant lesquels il aurait « reconnu son forfait ».

«A présent, il est entre les mains des services de sécurité», a-t-il assuré.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (71)
FARDC (65)
Djugu (44)
Léopards (42)
FCC (34)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)