Maniema : la communauté musulmane appelle les Congolais à l’unité

Des musulmans en prière lors de la fin du mois de ramadan le 8/08/2013 au stade de martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« Tout musulman doit cultiver l’unité dans sa diversité et dans notre pays rien ne pourra marcher sans l’unité », a affirmé lundi 28 juillet Cheikh Ali Mwinyi, à l’occasion de la fin du Ramadan. D’après lui, le saint coran révèle que l’Islam est la religion de l’unité des peuples.

« Vouloir devenir musulman, il faut vivre dans l’unité car notre Dieu est unique, notre religion est unique et notre prophète est unique. Notre livre aussi est aussi unique. Tout celui qui n’a pas cet esprit dans l’islam est considéré comme malade et doit prier pour avoir l’esprit d’unité », a déclaré Cheikh Ali, officiant de la cérémonie de la clôture du Ramadan de la mosquée centrale à Kasuku l’un de cinq sites de la ville de Kindu dans l’est de la RDC.

A l’occasion de cette célébration, la ligue des jeunes musulmans pour le réveil de la conscience en a profité pour demander au gouvernement congolais de reconnaître le Ramadan et la fête de sacrifice (Tabaski) comme des jours fériés nationaux.

« Nous demandons à l’Etat congolais qui est un Etat laïc de reconnaître officiellement dans les prochains années ces deux fêtes », a affirmé le conseiller religieux de cette ligue, Radjabu Kabala Hassani.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner