RDC: le PPRD est favorable à la révision constitutionnelle, selon Evariste Boshab

Evariste Boshab, secrétaire général du PPRD, lors de la clôture du 2ème congrès de son parti politique le 21/08/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

Réviser la constitution, «c’est aussi la respecter», a déclaré mardi 29 juillet le secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Evariste Boshab, donnant ainsi la position officielle du premier parti de la majorité au pouvoir sur cette question qui fait débat en RDC depuis quelques mois. Cette révision peut se faire par voie référendaire, a-t-il indiqué, réaffirmant aussi la volonté du PPRD d’aller aux élections locales et municipales programmées par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en 2015.

Devant les cadres du PPRD à Kinshasa, Evariste Boshab a déclaré:

«En ce qui concerne la révision constitutionnelle – puisque tel est le sujet qui donne des insomnies à ceux qui prêtent au gouvernement et à sa majorité des intentions malveillantes – le PPRD réaffirme sa position constante; selon laquelle lorsque le peuple vous confie un mandat pendant une période déterminée c’est pour que vous puissiez procéder également aux réformes institutionnelles nécessaires qui procurent le bien-être à la population

Pour lui, «la constitution de la République démocratique du Congo elle-même a prévu la manière dont elle peut être révisée. S’incruster dans cet interstice, c’est aussi respecter la constitution.» Le peuple congolais a donné mandat à ses élus, mais «garde également la possibilité de s’exprimer directement par la voie du référendum», a-t-il poursuivi.

Le secrétaire général du PPRD souhaite que la logique institutionnelle soit en harmonie avec les aspirations populaires en RDC:

«Tout Etat qui se respecte doit pouvoir tirer les conséquences de l’évolution des mentalités, pour que la logique institutionnelle soit en harmonie avec les aspirations de la population. Dans ce cadre, le PPRD tirera toutes les conséquences entre une constitution paix de braves entre belligérants et une constitution dont la mission est de faire de notre pays un Etat émergeant

Lire aussi: RDC: l’article 220 de la constitution peut être révisé par voie référendaire, selon Richard Muyej

Pourtant,  le même Evariste Boshab avait déclaré, il y a une année soit le 29 juillet 2013 à Kinshasa, que son parti n’avait jamais réclamé la révision de la constitution de la RDC. « le PPRD n’a jamais fait de requête pour pouvoir réviser  l’article 220 de la constitution », avait-il martelé, réagissant au tollé suscité par la publication de son ouvrage intitulé «Entre la révision de la constitution et l’inanition de la nation.» Cet article ne permet pas notamment au chef de l’État Joseph Kabila, réélu en décembre 2011, de postuler pour un nouveau mandat.

Au cours de cette même adresse, il a donné également la position de son parti sur un autre sujet au centre d’une vive polémique en RDC: «Le PPRD réaffirme sa volonté d’aller aux élections locales et municipales pour non seulement vider les arriérés électoraux, mais aussi et surtout éviter une démocratie à deux vitesses», a-t-affirmé.

Le PPRD opte pour ces élections «pour conserver le pouvoir», a révélé Evariste Boshab.

Vous pouvez l’écouter ici:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires

RDC (184)
Ceni (105)
Elections (73)
FARDC (55)
Kananga (41)
Cholera (36)
Monusco (36)
Police (30)
élection (25)
Kasaï (24)
Beni (23)
Kinshasa (23)
Léopards (23)
ADF (23)
Grève (22)