Kolwezi: les vendeuses de pagne accusent les grossistes chinois de vendre au détail

Des travailleurs chinois et congolais sur une avenue de Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les vendeuses de pagnes du marché central de Manika, à Kolwezi (Katanga), accusent les grossistes chinois de se livrer eux aussi à la vente au détail. Au cours d’une manifestation mardi 29 juillet, ces vendeuses affirment que ces Chinois envoient leurs travailleurs vendre des pagnes sur le marché, au même prix que les détaillants, leur livrant ainsi une concurrence déloyale.

Une vendeuse témoigne :

«Nous, nous achetons chez eux les pagnes à 10 000 francs congolais [10 dollars américains]. Eux aussi viennent vendre au même prix. Comment allons-nous survivre ? Au lieu de rester implanter leurs magasins en ville, ils viennent maintenant nous envahir ici au marché. Qu’il s ne vendent pas comme ça. Eux sont des grossistes, et nous des détaillants».

Les manifestants appellent les autorités du secteur à mettre en application les mesures visant à interdire l’exercice du petit commerce par les étrangers.

De son côté, le chef de service urbain de l’économie nationale a appelé les grossistes expatriés au respect de ces mesures.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Tshikapa : le marché local dominé par les expatriés, dénoncent les commerçants locaux

Comment aider les petits commerçants à développer leurs activités ?

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner