RDC : récurrence d’accidents mortels sur les routes de Kinshasa

Accident de circulation causant la mort des passagers dans la nuit du 21/04/2014 sur l’avenue de la libération ex-24 novembre à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Au moins deux accidents mortels ont eu lieu samedi 2 et dimanche 3 août sur le boulevard du 30 juin et l’avenue de la Libération (ex-24 novembre) à Kinshasa. Le dimanche, une mère et sa fille ont été écrasées par une Jeep qui roulait à tombeau ouvert sur le boulevard du 30 juin. La veille, un militaire avait été tué par un véhicule sur l’avenue de la libération. La liste n’est pas exhaustive.

La mère et sa fille ont été percutées alors qu’elles traversaient le boulevard au niveau du passage pour piétons. Elles sont mortes sur le coup. Le véhicule meurtrier ne s’est pas arrêté.

Selon les témoins, des policiers stationnés dans leur véhicule, non loin du lieu de l’accident, n’ont pas réagi.

Il y a une semaine, le cadre d’une compagnie de communication avait aussi trouvé la mort après avoir été percuté, dans sa voiture, par un gros véhicule sur le boulevard du 30 juin, au niveau de Socimat.

Il ne se passe plus deux jours sans que l’on déplore des pertes en vies humaines sur les routes de Kinshasa, particulièrement les week-ends.

Les tronçons les plus meurtriers restent l’avenue de la libération, au niveau du camp Kokolo, et le boulevard du 30 juin, à hauteur de la Société nationale d’assurances (Sonas) et de la place Socimat.

Les témoins affirment que, généralement, l’excès de vitesse et l’ivresse des chauffeurs, surtout le week-end, seraient à la base de ces accidents.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Bas-Congo: 2 morts dans un accident de circulation sur la nationale numéro 1

La RDC, pire élève en matière de sécurité aérienne -RFI

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner