RDC: le président de la Ceni auditionné au parquet général de la République

Abbé Apollinaire Malumalu, président de la Ceni au studio de Radio Okapi le 28/05/2014 à Kinshasa /Ph. John Bompengo

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Abbé Apollinaire Malumalu a été auditionné au parquet général de la République ce lundi 11 août dans la matinée à Kinshasa. Il a ensuite été relâché après cette audition dans le cadre d’une procédure pré-juridictionnelle à la suite d’une plainte de l’opposition, ont indiqué en début d’après-midi des sources proches du parquet, sans préciser les faits qui lui sont reprochés. Mais, le conseiller en communication de l’abbé Malumalu a fait savoir que ce dernier répondait à «une invitation qui lui a été adressée en bonne et due forme par le parquet général de la République.»

D’après les sources proches du parquet général de la République, il s’agit d’une procédure ordinaire. Apollinaire Malumalu ayant rang de ministre, son arrestation implique la levée des immunités dont il est couvert. Pour cela, le parquet devra écrire à l’Assemblée nationale pour obtenir cette levée d’immunités.

S’exprimant sous le sceau de l’anonymat, les mêmes sources indiquent qu’Apollinaire Malumalu devait répondre à une invitation dans le cadre d’une instruction pré-juridictionnelle déjà amorcée à la suite d’une plainte de l’opposition. Celle-ci l’accuse d’atteinte aux droits garantis aux particuliers et de délit d’initié. Des infractions punissables au regard du code pénal congolais et de la loi du 27 avril 2010 relative aux marchés publics.

Lire à ce sujet: RDC: une nouvelle coalition de l’opposition décide de traduire Malumalu en justice

Une centaine d’opposants avaient déposé leur plainte au parquet le 26 juin dernier pour solliciter l’arrestation d’Apollinaire Malumalu pour ces allégations.

«Une invitation en bonne et due forme»

Pour sa part, le conseiller en communication de l’abbé Malumalu, Delion Kimbulungu, a confirmé cette audition, précisant que le président de la Ceni répondait à une invitation du pouvoir justicière pour parler des questions relatives au processus électoral:

«Ce qui l’a passé à aller répondre à cette invitation lui adressé en bonne et due forme par le Parquet général de la République, c’était de pouvoir éclairer la justice congolaise sur un certain nombre de dossiers qui touche au processus électoral. C’est de sa responsabilité. […] Il y a quelques mois, il a été au Parlement pour éclairer la lanterne des députés sur le déroulement [de ce processus].»

Ecoutez Délion Kimbulungu:

    

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner