Amnistie : les avocats des insurgés Enyele réclament la libération de leurs clients

Une vue de la salle d’audience du tribunal militaire ce 29/04/2011 à Kinshasa, dont au fond les juges du seant et en avant plan, les prévenus lors du procès des presumés insurgés Eniele. Ph John Bompengo/ Radio Okapi

Le collectif des avocats des insurgés Enyele demandent à l’auditeur supérieur militaire de l’Equateur d’appliquer la loi d’amnistie en faveur de leurs clients et de les libérer. Ces insurgés qui ont participé au mouvement insurrectionnel du MLIA en 2009 sont actuellement détenus à la prison centrale de Mbandaka.

Un de ces avocats, Me Innocent Losali, affirme que ces insurgés ont signé depuis mars dernier l’acte d’engagement prévu par la loi portant amnistie et attendent toujours leur libération.

« Ces détenus sont encore en prison aujourd’hui. On ne sait pas pourquoi ils sont là. Depuis le mois de février, le chef de l’Etat avait promulgué la loi portant amnistie et cette loi devait être appliquée pour tous les bénéficiaires, y compris par les insurgés appelés communément Enyele. Parmi les conditions contenues dans cette loi, chacun des bénéficiaires devait signer un acte d’engagement individuel. Cette formalité légale avait déjà été accomplie depuis le 17 mars », soutient l’avocat.

Me Innocent Losali affirme ne pas comprendre pourquoi ses clients sont encore en prison alors que d’autres prisonniers ont déjà été libérés à la faveur de la loi d’amnistie.

« Nous ne savons pas pourquoi au regard de cette loi, ces gens doivent encore demeurer en prison alors qu’ils sont bénéficiaires légaux de cette loi. Et pourtant ceux qui ont commis des faits plus graves que nos clients, à l’instar des éléments du M23, sont déjà libérés et se retrouvent en liberté. Il n’y a pas question de deux poids deux mesures. Nos clients les Enyele doivent aussi être libérés au même titre que tout ce monde-là », conclut l’avocat.

De son côté, l’auditeur supérieur militaire de l’Equateur affirme que la libération de ces insurgés Enyele ne dépend pas directement de lui. Il dit attendre la décision du ministre de la Justice qui lui sera communiqué par la voie du journal officiel avant la libération de ces prisonniers.

Ces insurgés ont été arrêtés à la suite d’une insurrection consécutive au conflit communautaire opposant les Enyele et les Monzaya en 2009 et 2010 dans le Sud-Ubangi dans la province de l’Equateur.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)