Katanga: le territoire de Manono enclavé après l’écroulement du pont Lukushi

Ecroulement du pont Lukushi 1 dans le territoire de Manono, à 450 km au Sud-Ouest de Kalemie (Katanga). Août 2014 Ph. François-Xavier Mybe

Les habitants de Manono déplorent l’écroulement en début de semaine du pont Lukushi 1, à 450 km au sud-ouest de Kalemie (Katanga). Un véhicule chargé des marchandises a provoqué cet écroulement. La société civile locale plaide pour la reconstruction rapide du pont, en vue de désanclaver ce territoire. L’administrateur de Manono, qui appelle de son côté les usagers à la patience, dit avoir contacté les autorités provinciales du Katanga à ce sujet. 

Le pont Lukushi 1 est un ouvrage d’environ 20m jeté sur la rivière qui porte le même nom. Il a été construit dans les années 70 à l’époque où l’entreprise Congo-Etain était encore en activité dans la zone.

Depuis plusieurs jours, les bétons de soutènement présentaient des fissures ouvertes de part et d’autre de l’ouvrage, dont l’affaissement inquiétait déjà  les usagers.

L’administrateur du territoire de Manono, François Kazembe, reconnait que ce qui est arrivé était prévisible:

Nous avions interdit en son temps qu’il n’y ait pas de gros camions qui puissent passer par là. Fort malheureusement, il y avait la foire qui était organisée à Kanteba, le chauffeur s’était engagé. Arrivé au milieu du pont, le camion était coincé. Le pont est impracticable.

Pourtant, ce pont revet un grand intérêt dans le milieu. “C’est la seule route qui nous relie avec Shamwana, Mpyana Mwanga et même pour les travaux de la centrale [hydroélectrtique de Mpyana Mwanga]. C’est le seul pont qui nous aide à traverser pour aller à Kalemie. Donc, nous sommes foutus!”, a précisé la même source.

La solution à ce problème est déjà trouvée, a assuré François Kazembe, faisant état d’un pont préfabriqué qui seraprovisoirement utilisé.

En attendant cette solution, les véhicules provenant de Kalemie ou de Pweto, en passant par Shamwana, restent encore bloqués sur l’autre côté du pont Lukushi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner