Révision constitutionnelle: le MSR appelle ses militants au calme

Des partisans du MSR, parti politique de la RD Congo le 15/04/2013 au palais du peuple à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député Norbert Ezadri Eguma, deuxième vice-président national du Mouvement social pour le renouveau (MSR) et rapporteur de l’Assemblée national, a appelé mercredi 27 août les militants de son parti à garder leur calme au sujet du débat actuel sur la révision constitutionnelle. Il a lancé cet appel à Isiro au cours de la convention fédérale de ce parti, deuxième force politique de la Majorité présidentielle (MP).

«Le message-clé que nous lançons aux militants c’est d’être apaisés. Les options fondamentales qui affectent la vie nationale ne peuvent pas être débattues dans la rue. Il y aura un organe compétent qui donnera l’orientation nette et claire pour que nous puissions aller aux élections», a déclaré Norbert Ezadri.

Le deuxième vice-président du MSR a rappelé que le gouvernement a déposé «un certain nombre de projets de loi au niveau de l’Assemblée nationale pour être examinés et adoptés ».

Le gouvernement avait adopté, le 10 juin 2014, quatre projets de loi dont celui relatif à la révision de certains articles de la constitution. Mais l’on ne sait pas encore les articles de la constitution qui sont concernés. Les autres textes portent sur le processus électoral.

«Le processus est déclenché mais il est en cours. Tout ce que je peux dire au peuple c’est de continuer à travailler normalement », a indiqué Norbert Ezadri.

A (re)Lire: RDC: vers une session extraordinaire du Parlement pour réviser la constitution ?

Le 12 août dernier, le MSR s’était prononcé dans le débat sur la révision de la constitution. Selon ce parti, l’idée de réviser les «dispositions intangibles de la constitution» n’a jamais été débattue au sein de la MP. Pour le MSR, les prises de position publiques de certains partis et personnalités de la majorité sur cette question restent personnelles et n’engagent pas la plate-forme.

Quelques jours plus tôt, le PPRD – principal parti de la majorité – s’était déclaré favorable à la révision constitutionnelle par voie référendaire.

Lire aussi sur radiookapi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner