Ituri : la Monusco annonce des frappes ciblées contre les rebelles de FRPI

Un milicien dans l’Est de la RDC.

La Monusco va lancer « très bientôt » des frappes ciblées contre les rebelles de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) de Cobra Matata. Le commandant de la Force des Nations unies au Congo, le général Dos Santos Cruz l’a annoncé samedi 30 août à Goma au Nord-Kivu, dans une intervention à Radio Okapi. Pour lui, les exactions et autres violations des droits humains, commises par les combattants de ce groupe rebelle sur les populations civiles en Ituri, sont devenues « insupportables ».

« Ce n’est pas possible de voir chaque jour des exactions et les crimes des FR¨PI contre les populations civiles », a affirmé le général Dos Santos Cruz, après une visite opérationnelle effectué à Bunia en province Orientale et à Beni au Nord-Kivu.

Pour l’instant, le commandant des forces de la Monusco n’a pas donné de date précise pour le début de ces opérations conjointes FARDC-Monusco contre les FRPI en Ituri.

Le commandant des forces de la Monusco a aussi mis en garde d’autres groupes armés, indiquant que pour l’instant, sa visite à Bunia était « pour planifier les actions contre les FRPI ».

« La population est fatiguée et traumatisée après un an d’activisme de ce groupe armé », a déclaré le général Dos Santos cruz.

En juillet dernier, des miliciens de la FRPI étaient accusés d’avoir violé une femme de 20 ans dans la localité de Kitoma. Deux jours plus tard, ils étaient accusés d’avoir violé une autre fille de 15 ans. Depuis environ une semaine, les chefs locaux de Walendu Bindi négocient la reddition de ces miliciens.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner