Katanga: un garde violé par 18 creuseurs clandestins dans la concession TFM

Des femmes victimes de viols en attente de consultations gratuites auprès du Docteur Denis Mukwege à l’hôpital Panzi (Bukavu – Sud-Kivu, RDC)

Un homme affecté à la garde de la concession de l’entreprise minière Tenke Fungurume mining (TFM) a été violé dans la nuit de vendredi à samedi 13 septembre par un groupe des 18 creuseurs clandestins à Tenke à une vingtaine des kilomètres de Fungurume. Un des présumés violeurs est aux arrêts.

Les creuseurs se sont introduits dans la concession TFM pour voler du carburant dans le réservoir du groupe électrogène utilisé pour l’électrification du site. Mais, ils n’ont pas pu, l’engin étant sécurisé par des fils barbelés, précisent certaines sources locales.

Ils se sont alors rués sur l’unique garde commis à cette concession. Ils l’ont violé à tour de rôle, avant de s’échapper, selon les mêmes sources.

La société civile locale a vivement déploré cette situation. Deogratias Maloba, responsable  thématique Média  du cadre de concertation société civile de Fungurume, a condamné ce comportement des creuseurs, «qui se promènent toujours avec des armes blanches

Heureusement, selon lui, que la victime avait «reconnu ses assaillants. On a arrêté l’un d’eux qui est transféré pour le moment à la prison de Lubudi

Dans cet extrait sonore, il interpelle les autorités:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Certaines autorités de Fungurume jointes par Radio Okapi renseignent avoir ouvert une enquête pour mettre la main sur les responsables de cet acte. Entre-temps, la victime a été acheminée à Fungurume-centre pour des soins.

Certaines sources indiquent que l’entreprise TFM vient de renforcer les mesures de sécurité au niveau de sa concession, où la police minière a également  été déployée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner