Kitshanga: reprise timide des activités après un accrochage entre militaires et policiers

Des militaires congolais renforcent leurs positions autour de Goma au second jour des affrontements face aux rebelles du M23 (Photo Monusco)

La vie reprend timidement son cours dans la cité de Kitshanga, située à 83 km au Nord-Ouest de Goma (Nord-Kivu), après un accrochage entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et la police d’intervention mobile, mercredi 17 septembre dans la soirée. Difficile pour l’instant de savoir les raisons de cet affrontement. Les responsables politiques et militaires de cette cité sont restés injoignables.

Selon des sources concordantes, le calme est revenu ce jeudi dans la soirée à Kitshanga, où quelques boutiques, pharmacies, buvettes et marchés ont rouvert leurs portes.

Des sources sécuritaires indiquent que deux policiers sont décédés, neuf boutiques ont été pillées. Un véhicule du programme alimentaire mondial (Pam) a aussi été pillé au cours de cet accrochage.

Toutes ces informations sont confirmées par des sources administratives locales qui signalent le retour de quelques habitants dans la cité.

Au marché de Kitshanga, affirment les mêmes sources, quelques consommateurs se sont approvisionnés en fin d’après-midi en haricots, bananes, farine de manioc et autres produits de premières nécessités.

Les buvettes ont été prises d’assaut par les consommateurs de boissons.

Certaines familles qui avaient fui leurs domiciles sont encore signalées dans la base du contingent uruguayen de la Monusco. D’autres se sont regroupées aux abords de la route principale ou au rond point Kitshanga.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner